Des manières concrètes de changer le monde | Page 42

Puisqu’aux beaux discours d’intention on oppose souvent le traditionnel « Ben ouais mais t’as qu’à le faire, toi », je me permets un petit article très concret garanti 100% no bullshit. Je tenterai d’y recenser des initiatives qui, selon moi (ça n’engage personne d’autre que moi), peuvent faire la différence. Libre à vous de me les emprunter, de les essayer, bref, de vous en emparer.

Source : Des manières concrètes de changer le monde | Page 42

Agir maintenant, sinon nous échouerons | Page 42

En dramaturgie, on appelle ce moment le 1er pivot : juste après l’introduction, avant le début de l’histoire à proprement parler. Ce pivot narratif est marqué ce qu’on appelle par un incident déclencheur : il s’agit d’une situation où le protagoniste est confronté à un choix. De ce choix ne peuvent en général émerger que deux options : embarquer définitivement pour un voyage à l’issue incertaine ou opter pour le statu quo. C’est à ce moment de la narration que nous nous situons.Malgré la pluie et les mauvaises langues, la mobilisation contre la « Loi Travail » du gouvernement Valls a connu un sursaut mercredi dernier avec l’expression dans les rues d’une colère populaire. Les cortèges, souvent denses, ont défilé dans le calme en dépit d’une fureur sourde et sous-jacente. Et maintenant ? C’est bien dans le « maintenant » que se situe le problème. Que faire maintenant ?

Source : Agir maintenant, sinon nous échouerons | Page 42

Qu’est-ce Qui Cloche Avec Nous Autres Français ?

En 2008, crise financière et renflouement des banques à coups de milliards, pas de réaction. En 2009, loi Hadopi et limitation des libertés internet, pas de réaction. En 2014, loi Cazeuneuve qui autorise notre surveillance numérique, pas de réaction. En 2015, institutionnalisation de l’état d’urgence, pas de réaction. En 2016, volonté de modifier le droit du travail et c’est une levée de boucliers. J’aimerais savoir pourquoi. Avec mes gros sabots, je vois deux familles de réponses (non exclusives l’une de l’autre).

Source : Qu’est-ce Qui Cloche Avec Nous Autres Français ?

Bruxelles. Des députés européens veulent un quantitative easing pour le peuple – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Le 17 février dernier, le Parlement européen a hébergé une conférence sur une alternative possible à l’assouplissement quantitatif mené par la BCE : Quantitative Easing pour le Peuple (Quantitative easing for People – QE4P). Une solution jugée à la fois possible et nécessaire au sein de la zone euro.Lancée par Positive Money depuis Londres en novembre dernier à la suite d’un appel de dix-neuf économistes européens, la campagne Quantitative Easing pour le Peuple s’est étendue depuis à plusieurs pays d’Europe, dont la France. Elle vise à mettre le pouvoir de création monétaire de la BCE au service de l’ensemble de la population, par exemple en versant à tous les européens un dividende citoyen, assimilable à un revenu de base

Source : Bruxelles. Des députés européens veulent un quantitative easing pour le peuple – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Crise du monde agricole : « En 2008, on a sauvé les banques, et si en 2016, on sauvait les agriculteurs ? » – Basta !

Ils élèvent des porcs ou des vaches laitières, mais ne s’en sortent pas. Ils continuent pourtant de suivre à la lettre les prescriptions des coopératives auxquelles ils adhèrent, des banques qui les financent et des lycées agricoles où ils ont étudié. Ces institutions prônent le modèle intensif qui mènent ces agriculteurs à leur perte : les côtes de porcs ou le litre de lait sont achetés au même prix au producteur depuis plus de quinze ans… quand les grandes surfaces ne cessent d’augmenter leurs marges. Alors que le Salon de l’agriculture ouvre ses portes, Basta ! a rencontré ces agriculteurs en plein désarroi. Longtemps dédaigneux vis-à-vis de l’agriculture bio, ils sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser.

Source : Crise du monde agricole : « En 2008, on a sauvé les banques, et si en 2016, on sauvait les agriculteurs ? » – Basta !

Du revenu de base vers d’autres dotations universelles – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Il existe de nombreuses appellations à l’idée de revenu de base, mais la plupart désignent bien la même chose. C’est l’idée de distribuer un revenu mensuel à tous les membres d’une communauté, sans conditions de ressources ni exigence de contreparties, de la naissance à la mort et de façon strictement individuelle.

Source : Du revenu de base vers d’autres dotations universelles – Mouvement Français pour un Revenu de Base