Franck Lepage #revelation #inculture #revolution

Franck Lepage #revelation #inculture #revolution

Suite à quelques discussions sur la conf d’Etienne Chouard, des camarades internautes m’ont fait découvrir Franck Lepage.

Une révélation.

Je souffre depuis des années d’une frustration: celle de ne pouvoir exprimer clairement des ressentis profonds sur les dysfonctionnements de notre mode de vie. Ecole, politique, entreprise, ….

Je ne suis pourtant pas du genre à la jouer discret quand je pense quelque chose, mais souvent je rengaine mes évidences par crainte de ne pas trouver les mots, le chemin des explications complexes, par flemme de reprendre tout l’argumentaire, ou simplement par doute.

Alors quand on tombe sur un Franck Lepage qui déplie tout avec clarté, référence, expérience et surtout humour et talent, on est heureux. 🙂

Comme avec Chouard je suis dans une proximité d’opinion sans précédent, et le fait que ces opinions subversives soient défendues par des hommes “sérieux” est important pour moi. On nous prend si facilement pour des marioles 🙂

Ces messieurs ont un bagage, ce sont des bosseurs, des universitaires, ils ont de l’expérience et ont sué sur les dossiers qu’ils défendent brillamment quand tant d’opposants se permettent de rejeter un peu vite ces ambitieuses propositions.

Franck Lepage a pris le parti d’en rire et organise son propos en forme de spectacle politique. C’est drole, touchant et instructif. J’apprécie particulièrement sa façon de tout démonter, tout désacraliser, condition nécessaire selon moi à un minimum de recul.

Il y a urgence à prendre le temps, tout remettre en question. J’essaye de le faire, et c’est jubilatoire.

Pour les abonnés, une chouette interview chez Arret sur images.

Bon visionnage!

Edit: merci à @nicolas2k30 qui me signale une version plus récente de 3h25 :p

 

 

« Il suffit qu’on arrête de s’en foutre » #essentiel #causedescauses

« Il suffit qu’on arrête de s’en foutre » #essentiel #causedescauses

Je t’ai prévenu, je fais le virus pour Etienne Chouard.

Nous ne sommes pas en démocratie, mais la solution existe.

Si ta réaction est « mais oui, c’est ça, il est gentil » je te demande quand même d’essayer. Tu pourrais être supris: c’est passionnant, instructif, étayé, et ça pourrait te retourner comme une crêpe 🙂

 

Conférence de Lyon, mars 2012

PARTIE I : Parcours depuis 2005.

Un chantier original. — Le traité anti-constitutionnel. — Douze mille mails sous les mers. — S’opposer et construire. — Rôle des constitutions. — De la contradiction. — Les outils collaboratifs du plan C : Le forum, le wiki, le blog.

 

PARTIE II : Remettre les mots à l’endroit.

Nos acteurs politiques, l’intérêt général, et l’intérêt des banques. — 1% et 99%. — Élections = démocratie ? — Démocratie et gouvernement représentatif. — Désigner des maîtres. — La constitution : le problème et la solution. — La vergogne. — 1789, l’abbé Sieyès. — Henri Guillemin. — Chercher la cause des causes.

 

Partie III : Impuissances et constitutions.

Les résistances impuissantes. — Les branches et les racines. — Considérations sur Internet. — Qui écrit les constitutions ? — Notion de conflit d’intérêt. — Constituer une assemblée constituante. — La Tunisie et l’ Islande.

 

PARTIE IV :

Les Iroquois et la place du chef. — Élections, aristocratie, et oligarchie. — Athènes, Platon, et les sophistes. — Tirage au sort et démocratie.— Vouloir la démocratie. — Désynchroniser la richesse économique et le pouvoir politique.

Les objections de «l’assemblée du 5ème arrondissement de Lyon» :

— Pourquoi la démocratie athénienne s’est-elle éteinte ?

— Les humains veulent-ils la démocratie ?

— Esclavagisme et phallocratie à Athènes, au Vème siècle avant J.-C.

— Le tirage au sort et la question de la compétence.

— La question du nombre.

— Montaigne, et l’art de converser.

 

PARTIE V :

L’assemblée des citoyens à Athènes, à l’époque de la démocratie. —

le-message.org. — Amateurisme politique, égalité politique, et question de la compétence. — Assemblées citoyennes tirées au sort. — Élections, endettements, et retours d’ascenseurs. — Question de la corruption. —

Question du contrôle des pouvoirs.

Références bibliographiques :

– Cornelius Castoriadis, Post-scriptum sur l’insignifiance. — Éditions de l’Aube (7 mai 2004).

– Yves Sintomer, Petite histoire de l’expérimentation démocratique. Tirage au sort et

politique d’Athènes à nos jours. — Éditions La Découverte (13 octobre 2011).

 

PARTIE VI : Débats

— Une proposition originale de Boris, débattue ensuite avec Monique.

— Une idée simple et puissante : «Nous ne voulons pas de professionnels de la politique dans l’assemblée constituante.»

Retour sur : – L’importance de la constitution. – Le conflit d’intérêt. – La cause des causes. – Les questions de la compétence et de la volonté.

Bibliographie :

– Alain, Propos sur les pouvoirs. — Éditions Gallimard (1 janvier 1985).

 

PARTIE VII :

Rédaction d’une constitution : le cas du Venezuela, une alternative au tirage au sort. — Référendums d’initiative populaire, fonctionnements possibles. — Revenu de base, revenu universel, dividende universel, salaire à vie. — Quelles armes contre l’oligarchie ? — Le diplodocus et le virus. — Internet et l’exponentielle.

Bibliographie :

– Bernard Friot, L’enjeu du salaire. Éditions La Dispute (19 janvier 2012).

– Bernard Friot, L’enjeu des retraites. Éditions La Dispute (25 mars 2010).

– Duboin Jacques, La grande relève des hommes par la machine. Éditions Nouvelle (1932).

– Bernard Manin, Les principes du gouvernement représentatif. Flammarion (15 septembre 2008).